Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

     

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Christophe BASTIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    René COLLIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoît DISPA

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Anne-Catherine GOFFINET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Alda GREOLI

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Julien MATAGNE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Martine SCHYNS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’usage de la langue des signes dans les points handicontact

L’usage de la langue des signes dans les points handicontact

28 mai 2020 – Question écrite de M. VANDORPE à la Ministre MORREALE

Madame la Ministre,

 

Les services Handicontact des communes permettent d’informer et orienter les personnes handicapées et leurs familles, en s’adressant directement à un service public. Ils sont des relais vers les bureaux régionaux de l'AViQ.

En ce qui concerne de l'apprentissage à la langue des signes pour les agents de ces points Handicontact (qui font souvent partie du personnel communal), ne serait-il pas opportun de faire en sorte qu’au moins un agent suive les cours du soir en promotion sociale afin de maîtriser cette langue ?

Ce serait très utile de permettre ainsi - d’autant plus dans le contexte actuel - une meilleure approche de la culture sourde et de la langue des signes au niveau local. Un accueil de qualité est en effet essentiel, pour tout un chacun, quel que soit son handicap. La Wallonie n’a-t-elle pas un rôle d’impulsion à jouer dans ce cadre ?

Parallèlement à cela, certaines villes reçoivent le label Handicity. Ne conviendrait-il pas d’intégrer ce critère supplémentaire de maîtrise de la langue des signes à l’obtention de celui-ci, prévu la prochaine fois en 2024 ? S’agissant d’un label attribué par l’association ASPH, quelle est la marge de manœuvre de Madame la Ministre dans ce cadre ?


Je vous remercie d’avance pour vos réponses

Actions sur le document