Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales L’extension de l’action « Au camp, mangeons wallon ! »

L’extension de l’action « Au camp, mangeons wallon ! »

7 mai 2018 | Question orale Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Depuis son lancement, l’opération « Au camp, mangeons wallon ! » rencontre un succès croissant et jamais démenti auprès des mouvements de jeunesse. Grâce à elles, les jeunes fréquentant les différents mouvements de jeunesse peuvent découvrir chaque année des producteurs locaux et des produits du terroir.
Parallèlement aux mouvements de jeunesse, d’autres associations organisent des stages, je pense notamment aux clubs sportifs, et de plus en plus souvent, ces stages comprennent des repas chauds ou froids. Il pourrait s’avérer intéressant d’étudier l’ouverture aux stages sportifs de cette action.

Monsieur le Ministre :


- Quel bilan tirez-vous de l’action « Au camp, mangeons wallons ! » ?
- Pourriez-vous envisager une extension de celles-ci à d’autres activités s’occupant des jeunes durant la période estivale notamment des stages sportifs ?
- Quels sont les chiffres pour l’année 2017 notamment le nombre de participants ? le budget total utilisé ?
- Pouvez-vous nous indiquer quel est le budget prévu pour 2018 ? Les conditions seront-elles identiques à celles de l’année passée ? Les montants varient-ils ? Quel est la date limite de rentrée des dossiers ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN 

 

Monsieur le Député, l'Agence wallonne pour la promotion de l'agriculture de qualité a pour mission de promouvoir les produits et l'image de l'agriculture wallonne. Les subventions octroyées aux mouvements de jeunesse constituent une excellente opportunité d’inciter les jeunes à se nourrir sainement avec les produits de l'agriculture wallonne.
L'APAQ-W les incite donc à consommer local, de qualité et de saison. De plus, la vie en plein air et en pleine nature cadre parfaitement avec l'image de l'agriculture wallonne et de ses produits.

Dans le cadre des actions « Au camps, mangeons wallon ! », l'APAQ-W soutient les camps d'été organisés par les mouvements de jeunesse et foulards reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Communauté
flamande. L'APAQ-W soutient également, sur base de ma proposition, les structures d'aide à la jeunesse ainsi
que les structures d'encadrement d'enfants porteurs de handicaps reconnus par la Fédération WallonieBruxelles,
mais celles-ci doivent respecter les mêmes conditions que les mouvements de jeunesse dont, entre autres, effectuer un séjour de plusieurs jours en Wallonie.

En 2017, un budget de 200 000 euros a été réservé à cette action et ce sont in fine 357 mouvements de jeunesse qui ont bénéficié d'une subvention pour l'achat de produits locaux.

Cette année, les conditions d'octroi de l'aide sont identiques à celles de 2 017. L'APAQ-W remboursera 7 euros par participant, avec un maximum de 600 euros par camp pour l'achat de tout type de produits locaux : pain, viande, fromages, produits laitiers, légumes, fruits, œufs issus de la culture locale. Les achats doivent se faire dans une ferme ou dans un point de vente de produits locaux ; pour le pain, dans une boulangerie ; et, pour la viande, dans une boucherie. Les produits achetés en moyenne et grande surface ne sont pas remboursés.

Les mouvements et structures reconnus peuvent s'inscrire sur le site Internet de l'APAQ-W à partir de mi-avril jusque fin juillet. Attention : premiers arrivés, premier servis ! Il est donc préférable que les mouvements de jeunesse s'inscrivent dès que possible.

Cette année encore, j'ai souhaité que le budget total soit porté à 200 000 euros.


Réplique du Député F. DESQUESNES

 

Je remercie M. le Ministre pour sa réponse très précise.

Sur la question de l’extension à des stages sportifs, est-ce que...

 

Réponse du Ministre R. COLLIN 

 

Il y a la possibilité, comme pour d'autres événements, de solliciter une subvention de la l'APAQ-W dans le cadre classique.

 

Réplique du Député F. DESQUESNES

 

L'idée de l'envisager de façon systématique en élargissant un peu le spectre des activités...

 

Réponse du Ministre R. COLLIN

 

Ce qui serait bien, c'est de le faire à titre exemplatif. Cela se fait déjà un peu.
Mais il faudrait prévoir tout un règlement et tenir compte des moyens de l'APAQ-W. Lorsque j'ai décidé de doubler le budget pour l'opération réservée aux camps, j'ai fait griser quelques cheveux des collaborateurs de la l'APAQ-W parce qu’ils s'inquiétaient un peu du volet budgétaire. Finalement, les choses se sont bien passées et nous renouvelons une mobilisation de 200 000 euros cette année.

 

Réplique du Député F. DESQUESNES

 

Je vous remercie, Monsieur le Ministre, pour vos précisions et pour l'ouverture potentielle au secteur. J'adresserai également une question écrite concernant l'évaluation qualitative de l'opérateur.
 

Actions sur le document