Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales La gestion du « Hameau du Lion » sur le site de la Bataille de Waterloo

La gestion du « Hameau du Lion » sur le site de la Bataille de Waterloo

15 mai 2017 | Question orale de Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre


Le site du Hameau du Lion et la ferme d’Hougoumont ont fait l’objet d’une importante rénovation et restructuration à la fois immobilière, patrimoniale et touristique dans le cadre du bi-centenaire de cette bataille.
Je souhaiterais vous adresser les questions suivantes :


- Quel a été le montant des différents investissements consentis par la Wallonie pour ce projet (en subside et en crédits directs) ?
- Les différents chantiers programmés sont-ils aujourd’hui tous clôturés et réceptionnés?
- Comment se répartissent actuellement les propriétés du site et quelles sont les délégations de gestion des biens consentis par la Wallonie ? Pour quelle durée ?
Lors d’une réponse à une question parlementaire en septembre 2015, vous indiquiez ceci :
« Actuellement, l’Intercommunale assure temporairement, via la S.A. Panorama, la gestion journalière du site, mais n’est pas en mesure de prendre en charge la promotion de ce dernier. La promotion n’a en effet jamais fait partie de ses missions.
L’ASBL devrait dès lors rester en charge de la promotion pendant encore quelques mois. En effet, l’Intercommunale travaille en collaboration avec la Wallonie et la Province à la passation d’un marché pour confier la gestion commerciale des bâtiments et la promotion à un opérateur privé (normalement courant 2016). »
Cette mise en gestion à un opérateur privé est-elle effective ? Le cas échéant à qui ? A défaut, le projet est-il abandonné ou reporté ? Pour quels motifs ?
M. le Ministre peut-il préciser les chiffres de fréquentation du site et du Mémorial pour les années 2015 et 2016 ? La rénovation et les festivités du bi-centenaire ont-elles été structurellement positives pour la fréquentation du site ? Quel est le bilan du site en termes d’emplois ?
L’investissement régional substantiel a été consenti pour faire de Waterloo un site phare du tourisme wallon et en devenir l’une des cartes de visite. Concrètement comment cela se traduit-il auprès des visiteurs du site du Lion de Waterloo ?


Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN

 

Monsieur le Député, les sites repris dans votre question ont fait l'objet d'importants travaux inaugurés dans le cadre du bicentenaire de la bataille de 1815, afin de positionner le « Hameau du Lion » comme un site de mémoire de qualité à la hauteur des attentes des visiteurs nationaux et internationaux.

Hors acquisitions et études préalables, les principaux investissements consentis par le CGT portent sur un subside octroyé en financement alternatif du CRAC pour un montant de 27 933 773 euros – couvrant notamment les travaux d'infrastructures et des bâtiments – et sur une intervention en crédits directs de 7 301 413 euros concernant la scénographie du Mémorial.

À ce stade, les différents chantiers programmés sont, pour l'essentiel, achevés. Des parachèvements sont en cours notamment pour terminer l'aménagement d'un accès et la mise en place de la signalisation.

En termes de propriété, la Butte appartient au Fédéral, le Panorama à l'intercommunale 1815, un terrain de 57,30 ares devant le Panorama à IMMOWAL, le CGT étant propriétaire du reste du Hameau. À l'exclusion du bâtiment dit « 299 », le CGT a octroyé un droit de superficie à l'intercommunale 1815 sur les terrains dont il est propriétaire. Ce droit est octroyé jusqu'en 2035.

Sur cette base, l'intercommunale assure temporairement, via la SA Panorama, la gestion journalière du site. Cette mission intègre la promotion, qui était précédemment assumée par l'ASBL 1815. Par ailleurs, l'intercommunale travaille en collaboration avec la Wallonie, la Province et Immowal à la passation d'un marché pour confier la gestion commerciale des bâtiments et leur promotion à un opérateur privé.
Compte tenu de la complexité du dossier et des négociations en cours pour assurer un juste retour à la Wallonie au regard des investissements consentis, cette mise en gestion, initialement prévue pour la saison 2017, a été reportée à la saison 2018. L'objectif est de lancer les consultations pour la mi-2017.

En termes de fréquentation, le site a accueilli en 2015, à l'occasion du bicentenaire, environ 240 000 visiteurs ; cela inclut aussi les visiteurs gratuits.
La fréquentation et les résultats de l'année 2016 devraient être communiqués tout prochainement, mais il apparait que ceux-ci seront sensiblement moins élevés que lors de l'année du bicentenaire, ne bénéficiant plus de ses importantes retombées médiatiques. Par ailleurs, le site a également été impacté, tout comme une parti importante du secteur touristique, singulièrement en Brabant Wallon, par les attentats de Bruxelles.

Pour ce qui est de l'emploi, la SA Panorama et l'Intercommunale représentent 17 équivalents tempspleins auxquels il faut ajouter les métiers qui gravitent autour du site dans l'HORECA, les guides, les transports, et cetera.

Par rapport à la valorisation du site, au bénéfice de l’ensemble du tourisme wallon, je voudrais dire deux choses.

Tout d’abord, il est important pour moi de faire en sorte que ce site profite à l’ensemble des autres sites qui sont liés aux guerres napoléoniennes et au passage de Napoléon an Wallonie. Nous voulons valoriser la route Napoléon, qui a été à l’époque construite par le CGT sous l’impulsion du ministre Furlan. Nous sommes d’ailleurs présents maintenant avec WBT dans la Fédération des villes et territoires napoléoniens, de manière à valoriser la plupart de nos sites, mais essentiellement les sites du Hameau du Lion qui sont les plus emblématiques;

D’autre part, lorsque nous proposons des itinéraires à travers la Wallonie, il est clair que le site de Waterloo est très souvent un site moteur. Pour ne prendre qu’un seul exemple, j’étais en Chine il y a quelques jours, on y a présenté un premier circuit à destination du public chinois exclusivement consacré au territoire belge. À l’intérieur de ce circuit se trouvent huit sites wallons et quatre sites extérieurs – Bruxelles, Gand, Anvers et Bruges – , mais sur les huit sites wallons, le site de Waterloo est en première ligne dans ce circuit destiné spécifiquement au marché chinois. Je pourrais prendre d’autres exemples, mais il est clair que Waterloo a maintenant pris sa place de manière très importante dans l’attractivité touristique wallonne.


Réplique du Député F. DESQUESNES

 

Je remercie M. le Ministre pour l’ensemble des informations relativement précises qu’il m’a transmises. Je note que la mise en concession à partenaire privé est toujours à l’ordre du jour, mais a pris du retard et qu’a priori, l’opération devrait débuter à la mi-2017, c’est-à-dire très prochainement.

En ce qui concerne la fréquentation du site, ces chiffres sont inférieurs à ce qu’ils étaient avant les travaux de restructuration du site. De ce point de vue, les efforts de promotion de la Wallonie au travers l’image de Waterloo et les efforts du gestionnaire devraient être amplifiés parce que les investissements consentis – 34 millions d’euros pour la seule période de rénovation – et donc indépendamment des acquisitions – mérite d'avoir des résultats encore plus importants qu’à l’heure actuelle.

En ce qui concerne l'aspect carte de visite que constitue le site, je pense effectivement que WBT peut se s'en servir utilement, mais je trouve – et j'encourage M. le Ministre à prolonger la réflexion – que sur le site même, la Wallonie est peu présente. Ce sont essentiellement des visiteurs étrangers qui viennent à Waterloo ; je trouve qu'il faudrait davantage utiliser le site pour faire connaître la Wallonie. C'est une porte d'entrée notamment pour ceux qui se limitent quelques fois à visiter un point. De ce point de vue là, il y a certainement un effort à réaliser.


 

Actions sur le document