Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Les barrières tarifaires de l’administration Trump sur l’acier et l’aluminium

Les barrières tarifaires de l’administration Trump sur l’acier et l’aluminium

8 mai 2018 | Question orale de M.-D. SIMONET au Ministre JEHOLET

Monsieur le Ministre,


Au moment d’envoyer cette question, nous ne savons pas encore si l’administration Trump mettra en œuvre sa menace de taxer les importations d’acier et d’aluminium en provenance de l’Union européenne. C’est ce 1er mai que Donald Trump doit normalement prendre sa décision.


Si le président américain met sa menace à exécution, les conséquences seront lourdes pour l’économie mondiale.
Le principal conseiller économique de la Maison-Blanche indiquait le 26 avril que les Etats-Unis prolongeraient l’exemption pour l’Union européenne à condition qu’elle fasse des concessions en retour, par exemple “un traitement équitable des automobiles”. Le même jour, un haut responsable du gouvernement allemand affirmait : “on doit partir du principe que les taxes douanières seront là le 1er mai.”


Le 29 avril, Emmanuel Macron, Angela Merkel et Theresa May ont de nouveau mis en garde les Etats-Unis contre des sanctions commerciales vis-à-vis de l’Europe, estimant que l’UE “doit se tenir prête à réagir, le cas échéant, avec efficacité et célérité”
Partant du principe que ces taxes ont été mises en œuvres, quelle est la stratégie de la Région wallonne pour y faire face ? Le plan d’action européen détaillé par la Commissaire Malmström le 7 mars va-t-il être mis en œuvre ?
Bien que la Région wallonne n’exporte que peu d’acier vers les Etats-Unis, nos partenaires européens risquent quant à eux d’être fort touchés ? Quelle sera l’impact indirect sur les entreprises wallonnes ?
A contrario, du fait que le coût de l’acier augmentera vraisemblablement pour les entreprises américaines, cela pourra potentiellement se répercuter sur les industries utilisant l’acier comme consommation intermédiaire, comme l’industrie automobile en particulier. Peut-on dès lors espérer que l’industrie automobile européenne gagne en compétitivité relative par rapport à l’industrie automobile américaine ? Quelle opportunité peut-on y voir ?

Je vous remercie d’avance.

Actions sur le document